Une épicerie sans emballage

Déjà rencontré en Belgique et en Allemagne, le concept de supermarché zéro emballage débarque enfin en France. C’est dans la ville de Bordeaux que la toute première enseigne de ce genre a ouvert ses portes.

L’on peut dorénavant se passer des emballages

Selon les statistiques, 70 % des poubelles ménagères des Français sont composés d’emballages alimentaires et autres contenants. Et même si tout comme moi, vous faites systématiquement le tirage de vos ordures, ces déchets non recyclables s’accumulent et polluent l’environnement. C’est pour cela que depuis quelques années, je me rends rarement dans les grandes surfaces. Pour cause, les produits de consommation courante y sont sur-emballés à mon goût.

Je fais désormais mes courses au marché de mon quartier, ainsi que dans les commerces de proximité. Un mode d’achat qui présente de nombreux avantages. D’abord, les produits proposés sont toujours frais. Mais j’aime beaucoup aussi cette convivialité, en entrant en contact direct avec les commerçants. Rien de tel pour faire de nouvelles connaissances et tisser des liens. Toutefois, mon mode d’achat préféré est la course sans emballage.

Epicerie sans emballage

Déjà très en vogue en Grande-Bretagne et aux États unis, ces magasins généralement alimentaires compte de plus en plus d’adeptes en Europe, particulièrement chez les Anglais et chez les Allemands. Quant à moi, j’ai déjà eu l’occasion de tester ce concept il y a quelques mois de cela et lors d’un séjour à Berlin. Partisane de la vie quotidienne avec le minimum de déchets, j’y adhère complètement. De ce fait, j’étais particulièrement ravie lorsque j’ai su que ce type de commerce existe enfin en France.

Fini le gaspillage !

L’épicerie est localisée à Bordeaux et son ouverture s’est faite ce mardi 8 juillet dernier. Bien sûr, n’étant pas une habitante de cette ville, je n’ai pas encore eu la possibilité de m’y rendre. Mais promis, j’y ferai un saut lorsque mon emploi du temps me le permet. Sinon, du peu que j’en ai entendu de connaissances bordelaises, La Recharge applique à la lettre le principe de l’achat avec zéro emballage. Je rappelle d’ailleurs que c’est une grande première en France.

Comment ça marche ? Présentés dans de grands bocaux, dans des silos ou encore dans de grosses bouteilles, les produits d’usages quotidiens et les denrées alimentaires sont vendus en vrac et sont facturés au kilo ou au litre. Ainsi, les personnes venues faire leurs courses doivent venir avec leurs propres contenants et récipients, qu’ils rempliront eux-mêmes de la quantité de produits correspondant à leurs besoins. Par la suite, les achats sont pesés et le client passe à la caisse. Les objectifs principaux des propriétaires du magasin est faire disparaitre entièrement l’usage des emballages, tout en réduisant le gaspillage alimentaire.

Cette pratique est déjà très courante dans les magasins bios pour les denrées alimentaires sèches comme le thé, le café ou le riz par exemple. Toutefois, chez cette épicerie, la clientèle peut également y acheter des fruits et des légumes, du vin, des produits laitiers comme le lait et le yaourt, ainsi que du liquide vaisselle ou de la poudre pour lessive. Et toujours dans l’esprit du développement durable, les fournisseurs de La Rechage sont surtout des producteurs locaux.

Pour découvrir ce nouveau concept, je vous invite à vous rendre sur le site Internet de La Recharge : http://www.la-recharge.fr/

Écrit par Elodie le dans L’environnement

Poster un com idéal ?

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : 3bdqxg77rt